Une assurance emprunteur sur le capital emprunté ou sur le capital restant-dû ?

Publié par Claire le 1 juillet 2013 dans Conseils

Vous cherchez une assurance emprunteur. Pour trouver un contrat pas cher, ne vous fiez pas qu’au taux ! En effet, vous devez savoir si le taux se base sur le capital restant-dû ou sur le capital emprunté. C’est un critère incontournable de comparaison entre deux offres.

Notions de capital emprunté et capital restant-dû

Pour comprendre quel est l’intérêt de cette distinction, on doit tout d’abord comprendre ce que ces deux notions recouvrent. Définition.

 

Le capital emprunté est une notion qui ne présente aucune difficulté. C’est le montant que l’organisme de crédit vous prête pour financer votre projet. Un taux d’assurance basé sur le capital emprunté reste constant à chaque mensualité. En effet, à tout moment du prêt, le capital emprunté ne varie pas.

 

Le capital restant dû est une notion moins constante. C’est le montant de capital qu’il vous reste à rembourser après chaque échéance. Pour le connaitre, consultez votre tableau d’amortissement. Vous constaterez qu’il décroit au fil des mensualités. Par conséquent, la cotisation mensuelle d’assurance dont le taux est basé sur le capital restant dû décroit également à chaque échéance.

 

Vous l’aurez compris, il est nettement plus intéressant de trouver une assurance emprunteur dont le taux se base sur le capital restant dû. La cotisation est de plus en plus basse ! Pour vous le prouver, voici quelques exemples.

Démonstration chiffrée

Calculer le meilleur taux d'assuranceDeux exemple vous démontreront qu’un taux sur le capital restant-dû est plus intéressant qu’un taux sur le capital emprunté.

 

Vous empruntez 120 000 euros sur 10 ans. Le taux d’assurance s’élève à 0.35 %. S’il se base sur le capital emprunté, l’assurance vous coûtera 4 200 euros. Si en revanche, il se base sur le capital restant-dû, l’assurance ne vous coûtera que 2 129.75 euros. A taux égal, il est donc bien plus intéressant d’opter sur une assurance dont le taux se base sur le capital restant-dû !

 

Toutefois, qu’en est-il pour des taux différents ? Pour retrouver des conditions équivalentes sur les deux options, il est nécessaire que le taux soit doublé. Ainsi, reprenons notre exemple de départ. L’assurance emprunteur coûte 4 200 euros si le taux de 0.35 % se base sur le capital emprunté. Elle coûtera 4 283.98 euros si un taux se basant sur le capital restant-dû s’élève à 0.7 %. Ainsi, dans la majorité des cas, l’assurance emprunteur basée sur le capital restant dû est plus intéressante pour votre crédit.

Vérifications sur le devis

Quand vous faites faire des devis pour l’assurance de votre crédit, sur l’outil de simulation en ligne par exemple, les offres indiquent sur quoi le taux se base. Vérifiez cette donnée, c’est un critère essentiel de comparaison ! Attention, pour obtenir cette information, vous devez parfois consulter le devis détaillé. Pour une meilleure lisibilité entre les taux et les options, préférez toujours vous référer au coût total de l’assurance. C’est le meilleur outil de comparaison.

 

Dans la même idée, quand vous recherchez un crédit, référez-vous au coût total du crédit pour comparer les offres. Le taux de prêt à lui seul ne fait pas tout ! Un taux très bas peut cacher des frais de dossiers élevés, une garantie chère, etc.

 

Partagez ces bons plans avec votre entourage !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *