Séniors : bien assurer votre prêt immobilier

Publié par Claire le 15 mars 2015 dans Conseils

Après cinquante ans, on a toujours des projets ! Financer les études des enfants, acheter une résidence secondaire… Tout particulièrement pour un prêt immobilier, la question de l’assurance est essentielle. En effet, une compagnie est-elle prête à couvrir un sénior quand elle sait qu’il peut avoir une maladie ou décéder dans 10, 15 ou 20 ans ? Elle devra nécessairement rembourser le prêt. Comment trouver une assurance pour son prêt à 50, 60, 70 ou même 80 ans ? C’est difficile mais incontournable puisque sans assurance, pas de crédit et sans crédit, pas de projet. Voici quelques éléments de réponse.

Obtenir une assurance décès-invalidité, c’est possible !

Seniors, assurez votre prêt immobilierL’assurance décès est la garantie qui sera proposée le plus longtemps. Par exemple, selon les contrats, il est possible de souscrire jusqu’à 65 ans (contrats de groupe) ou 80 ans (délégation d’assurance). La garantie s’étend alors sur quelques années supplémentaires. Ainsi, avec une formule performante, on peut envisager une assurance décès jusqu’à l’âge de 90 ans !

Pour l’assurance invalidité, le principe est le même. Toutefois, une maladie ou un accident pouvant arriver plus rapidement à un sénior qu’un décès, l’âge de souscription et de couverture est avancé. On peut alors espérer voir sa garantie courir jusqu’à l’âge de 70 ans.

Le questionnaire médical, le nerf de la guerre

Bien souvent, pour souscrire une assurance décès-invalidité, il faut remplir un questionnaire médical. Les compagnies d’assurance renforcent cette précaution quand il s’agit de couvrir un sénior. En fonction de la politique de la maison et des réponses données au questionnaire, il pourra être demandé aux emprunteurs de passer des examens médicaux (entretien avec un médecin, test d’effort, etc.). Cette démarche vise à évaluer l’état de santé et donc risque avec justesse pour ainsi, proposer aux emprunteurs une prime véritablement adaptée à leur situation. Il va de soit que les emprunteurs qui sont en bonne santé ont de meilleures chances de trouver un assureur et un contrat aux conditions attractives.

Puisque les examens médicaux ne sont pas exigés par toutes le compagnies d’assurance, surtout quand le capital emprunté est faible, mieux vaut cibler un assureur qui n’en demande pas. Toutefois, il faut être bien conscient que l’âge seul de l’emprunteur est suffisant pour motiver une surprime.

Les autres garanties pour le prêt… un crédit très sécurisé

Si pour l’assureur l’âge du client et son état de santé sont importants, l’organisme de crédit s’intéressera lui à d’autres choses. En plus de pouvoir produire une assurance pour son prêt, l’emprunteur devra démontrer sa solvabilité. Ainsi, il devra notamment faire état de ses droits à la retraite. S’il dépend d’un régime lui garantissant une pension stable et proportionnée au montant des échéances jusqu’à la fin de ses jours, c’est rassurant pour le prêteur. Ce dernier s’intéressera également au patrimoine de son client, du montant de l’apport à ses avoirs : biens immobiliers, épargne, etc.

Contrairement aux idées reçues, l’assurance des séniors est possible et ce, jusqu’à un âge très avancé. Toutefois, c’est un secteur où le montant des primes peut vite s’envoler. Plus que jamais, il est nécessaire de comparer différents devis afin de trouver une couverture attractive, tant concernant les garanties que le prix. Le recours à la délégation d’assurance peut s’avérer essentiel. Pour trouver un assureur, rendez-vous sur le comparateur en ligne !

Partagez ces bons plans avec votre entourage !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *