Rentrée : c’est le moment de renégocier votre assurance emprunteur

Publié par Claire le 3 septembre 2013 dans Actualité

Chaque rentrée scolaire constitue souvent une opportunité pour revoir le budget familial. De préférence à la baisse… sans avoir à bousculer son train de vie… Pas facile, mais voici une piste ! On le sait peu, mais il est possible de renégocier son assurance emprunteur.

Les possibilités offertes par le droit

Renégocier son assurance emprunteurL’assurance emprunteur représente une charge financière importante, environ une cinquantaine d’euros par mois. Si on peut diminuer ce montant de quelques euros, cette économie sera la bienvenue ! Coup de chance, la loi française autorise les emprunteurs à renégocier chaque année leur assurance. S’ils peuvent discuter avec leur assureur actuel, le moyen le plus efficace reste toutefois de trouver une nouvelle offre.

 

Comment faire ? Trois mois avant la date anniversaire du contrat en cours, il faut démarcher différents assureurs : porte à porte, comparateur en ligne, courtier, bon plan, etc. C’est l’occasion de revoir le prix mais aussi les garanties. En effet, il est possible d’être mieux couvert pour moins cher, en supprimant par exemple des garanties auxquelles on n’a plus droit parce qu’on n’a plus l’âge, parce qu’on n’est plus salarié, etc. Une fois un nouveau contrat trouvé, il faut vérifier que celui-ci offre bien des garanties au moins équivalentes au contrat en cours. Une lecture attentive des conditions générales de vente des deux contrats sera nécessaire. Pour finir, il suffit d’envoyer, deux mois avant la date anniversaire de l’assurance en cours, une lettre de résiliation à la compagnie. Une copie du nouveau contrat doit y être jointe, en recommandé avec accusé de réception. Attention à bien faire coïncider la date de fin du contrat en cours avec la date de début du nouveau.

 

Voilà, vous avez en théorie changé d’assurance emprunteur et réalisé de précieuses économies en cette rentrée 2013. Malheureusement, dans la réalité, les choses sont un peu plus compliquées…

Les possibilités offertes par les faits

Si vous avez souscrit en premier lieu l’assurance emprunteur proposée par l’organisme prêteur, celui-ci risque de tout tenter pour éviter la résiliation. Pour ne pas souffrir de problèmes en cours de procédure, veillez à consulter la notice d’information qui vous a été remise. Celle-ci détaille les conditions de résiliation de l’assurance de votre prêt. Vous pouvez aussi prendre rendez-vous avec votre banquier pour lui expliquer votre démarche. Afin d’avoir gain de cause et de pouvoir changer de contrat sans embûches, il va vous falloir présenter de solides arguments. Pour cela, il est préférable de trouver un bon contrat de remplacement et d’être un bon client pour l’organisme de crédit (relation de longue date, épargne importante, etc.).

 

Concrètement, comment l’organisme de crédit peut-il vous décourager ? Il peut notamment prétendre que le nouveau contrat ne présente pas des garanties suffisantes. Il peut aussi vous opposer des pénalités de résiliation. Enfin, cas extrême si la nouvelle assurance n’est pas valide, il peut exiger le remboursement des sommes prêtées. Voilà pourquoi il est très important de bien préparer votre changement de contrat, afin d’éviter de désagréables et préjudiciables surprises.

 

Notons que la loi Hamon, ainsi que le projet de réforme bancaire, devraient renforcer les droits des clients. Ainsi, ils rencontreront moins de difficulté pour renégocier leur assurance emprunteur.

 

 

Partagez ces bons plans avec votre entourage !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *